L'ostéopathe prend un patient en charge et non seulement sa douleur. Chaque patient étant unique, la consultation sera différente pour un même motif de consultation. Les techniques utilisées seront toujours adaptées aux patients, son terrain, son âge et ses besoins.

Une séance peut tout à fait se réaliser sans aucune technique de « cracking », vous pouvez néanmoins m'en faire part dès le début de la consultation. Pour une même dysfonctions ostéopathiques, différentes techniques sont possibles. La consultation dure de 45 minutes à 1h selon le patient, ses symptômes et antécédents.

La première consultation étant généralement un peu plus longue que les éventuelles suivantes. Celle-ci commence par un interrogatoire détaillé en rapport avec votre motif de consultation mais également sur votre vie quotidienne, vos antécédents médicaux, chirurgicaux, traumatiques, les sports que vous pratiquez, l'impact de votre travail sur votre corps, la qualité de votre sommeil, de votre alimentation, etc. Tout ce qui peut être en rapport avec votre motif, sera étudié.

Votre ostéopathe a été formé en sémiologie médicale:
- il saura donc établir un diagnostic d'exclusion et vous réorienter chez un spécialiste en cas de nécessité. Nous sommes des praticiens de première intention, néanmoins l'intérêt des examens complémentaires restent important. Pensez à apporter vos examens complémentaires (radiographies, scanner, IRM, avis médical).

- Vient ensuite l'examen clinique dont le but est d'observer, d'analyser, d'évaluer votre corps dans sa globalité et de faire des liens entre votre motif de consultation et les différents éléments retrouvés. Votre ostéopathe cherchera, par tes tests ciblés et spécifiques, à mettre en évidence des restrictions de mobilité souvent en rapport avec vos douleurs. Si nécessaire, l'ostéopathe réalise des tests d'exclusions médicales qui peuvent nous servir à vous orienter vers un médecin ou un spécialiste.

En fonction de tous les éléments recueillis lors de l'interrogatoire et de l'examen clinique, votre ostéopathe élaborera alors un plan de traitement, pouvant s'étaler sur plusieurs séances, dont la finalité sera de soulager la douleur, le trouble, qui vous aura fait souffrir pendant parfois des mois voire des années. Toutes les structures du corps sont liées anatomiquement et physiologiquement.

Si l'on prend l'exemple de douleurs en bas du dos, vous pourrez être surpris que votre ostéopathe fasse des techniques sur vos intestins. La raison en est simple : d'un point de vue anatomique, vos intestins s'attachent sur votre colonne vertébrale.

Lors de tensions au niveau de vos intestins, cela peut venir tirer sur votre dos. Dans la majorité des cas, votre corps s'adapte parfaitement et aucune gêne n'est ressentie. Cependant, dans certains contextes particuliers, ces douleurs peuvent se réveiller localement (au niveau des intestins), ou à distance (au niveau de la zone de tirage).

Cela peut expliquer que certains massages dans le dos ne font que diminuer de façon passagère la douleur, sans que cela soit de façon pérenne. Votre ostéopathe cherchera alors la cause initiale afin de tenter soulager de manière efficace et durable.

Il est cependant important de garder à l'esprit que si vous êtes sous traitement médical, l'ostéopathe n'a pas à interférer sur celui-ci. Seul votre médecin peut vous dire de prendre ou d'arrêter un médicament. Enfin, des conseils adaptés à vos besoins vous seront donnés afin de compléter le traitement et de prévenir d'autres troubles éventuels par la suite.

Il est important que la prise en charge soit globale et donc qu'elle vienne aussi du patient lui même : pratiquer une activité physique, modifier ses habitudes alimentaires ou sa position de travail par exemple peut être nécessaire afin d'augmenter les chances de réussite d'un traitement ostéopathique.

A la suite d'une séance, vous vous sentirez parfois fatigué. Le gène qui peut suivre parfois la séance disparait dans les 48 - 72h qui suivent. Elle est due à une certaine inflammation des tissus. Le but de la première séance est avant tout de "débloquer", relâcher, réinformer les tissus. Pour une pathologie chronique, il peut vous falloir plus d'une séance pour faire disparaître les signes qui vous ont poussé à consulter.

Il faut toujours espacer les séances d'au moins quelques jours, voire quelques semaines (2/3 semaines en moyenne) pour que le corps s'habitue à son équilibre retrouvé, et que vous en ressentiez les bienfaits.

Dans la plupart des cas cependant, et notamment les cas aigus (signes apparus depuis quelques jours, urgences) comme les dorsalgies hautes, ou les lumbagos, les suites de séances sont rapidement très positives, car le corps n'a pas eu le temps de s'ancrer dans un déséquilibre complet, et la première séance est souvent source de satisfaction.
@tous droits réservés | Pierre-Aymeric LAMOT & Nathalie GASO | Contactez-nous